d'archives AFP et Michaël Alesi

La sécurité du public est une véritable obsession

L'Automobile Club de Monaco a employé les grands moyens pour sécuriser cette 86e édition. La définition des points sensibles du tracé a nécessité plus de sept mois de travail et de coordination

La sécurité n'a pas de prix mais elle a un coût. » Jean-Luc Vieilleville, responsable de la sécurité des épreuves sur le Rallye Monte-Carlo depuis 2011 et membre de l'Automobile Club de Monaco (ACM), a pleinement conscience des risques lors de l'organisation d'un tel événement. Environ un tiers du budget total de cette 86e édition a été consacré à la sécurité dans sa globalité.

Avec Robert Scarlot, vice-président de l'ACM et médecin chef du Rallye en charge de la sécurité et du médical, le plus gros travail de Jean-Luc Vieilleville est d'assurer la...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter