La guerre pré-electorale n'aura pas lieu ?

La session de Printemps s'est ouverte hier soir, marquée par la réélection de Christophe Steiner. Et une ambiance qui, même si la majorité s'en défend, sent déjà fortement la campagne

Les affaires reprennent. Les élus ont retrouvé les bancs de l'hémicycle, hier soir, à l'occasion de la première séance publique de l'année 2017 qui ouvre la session de Printemps du Conseil national. Une séance marquée par la réélection de Christophe Steiner au poste de président, un an après sa prise de pouvoir.

Fort d'un score confortable (15 voix à son égard, 5 absentions et 3 voix pour Jean-Louis Grinda), il a remercié ses...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter