Stéphane Pantanacce a retrouvé cinq héritiers de la Beausoleilloise dans l'ouest australien. A.C.

La folle enquête d'un

En janvier dernier, une dame décède à la maison de retraite Fontdivina de Beausoleil. Un enquêteur du cabinet Frayre, à Monaco, a retrouvé ses héritiers… au fin fond de l'Australie !

Dans quelques semaines, cinq Australiens, vivant dans cet immense continent d'Océanie, vont se partager la coquette somme d'1,5 million d'euros. De l'argent tombé du ciel. Une surprise inattendue pour cette famille éparpillée, pour l'essentiel, dans la région de Perth, à l'extrême sud-ouest du pays. Ses 2 millions d'habitants en font la quatrième ville d'Australie. C'est ici qu'en 1829 sont arrivés les premiers colons britanniques.

Ce détail historique n'est pas anodin. Il est au cœur de l'enquête que vient de boucler Stéphane Pantanacce, du cabinet monégasque Frayre & associés. Ce juriste de formation exerce depuis vingt-cinq ans une profession aussi méconnue que passionnante : chercheur d'héritiers.

En quelques mois, au prix d'une enquête minutieuse et palpitante, qui l'a conduit à Paris, en Écosse et jusqu'au fin fond de l'Australie, Stéphane Pantanacce a retrouvé les cinq héritiers d'une dame décédée à Beausoleil le 9 janvier 2017.

Direction Paris

Tout commence en janvier dernier. Le cabinet Frayre & associés est mandaté par un notaire de Beausoleil pour retrouver les héritiers de Leïla, décédée quelques jours plus tôt. L'héritage est conséquent : 3 millions d'euros.

Stéphane Pantanacce ne sait pas grand-chose de la dame. Par l'acte de décès, il apprend son nom (que l'on nous demande de ne pas révéler), qu'elle est née en 1920 au Caire, en Égypte, et qu'elle a divorcé à Paris d'un homme au nom à consonance yougoslave. En revanche, aucune information sur ses parents. Une rapide enquête de voisinage dans la maison de retraite révèle que la défunte n'a...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter