L'élection présidentielle française vue du Rocher

Dans quelques jours, la France votera pour élire son président de la République, à l'issue d'une campagne rocambolesque. Qu'en pensent les habitants de la Principauté ?

Un matin, au marché de la Condamine. À quelques centaines de mètres de là, la campagne bat son plein. Entre les étales de fruits et légumes, l'élection présidentielle française n'est pas le premier sujet de conversation. Pourtant, les badauds, simples résidents ou de nationalité monégasque, ont un avis sur la question. Et on ne peut pas dire que le blason tricolore en sorte plus reluisant. Ekaterina, 32 ans, est une résidente monégasque russe : « Je m'intéresse à la campagne parce que mon mari est français, mais c'est très difficile à comprendre cette année. Lui ne sait toujours pas pour qui il va voter. »

Peur des extrêmes

« Pour...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter