Élu depuis 2013, il sera le chef de file d'Union monégasque pour la campagne. Jean-François Ottonello

Jean-Louis Grinda, premier candidat déclaré

Il sera la tête de liste d'Union monégasque pour les élections au Conseil national en 2018. Une candidature pour la présidence qu'il voit comme un souffle d'air dans la vie politique du pays

Il est le premier. Un peu par surprise. Surtout par envie. « Il y a 32 ans, pour ma première mise en scène, j'ai obtenu un Molière. Avec un peu de chance, pour ma première candidature à la présidence du Conseil national… » plaisante-t-il avec malice.

À l'occasion d'une rencontre avec la presse dont l'ordre du jour portait sur une « communication importante », Jean-Louis Grinda a annoncé, hier matin, sa candidature à la présidence du Conseil national, pour les élections à venir de février 2018. Il sera le chef de file de la liste Union monégasque, avec ses collègues Jean-François Robillon et Bernard Pasquier, décidés à obtenir la majorité.

« Nous y allons pour la gagne », a répété plusieurs fois Jean-Louis Grinda devant les journalistes. Sa motivation pour sortir du...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter