Depuis qu'il a commencé à danser, Hassan El Hajjami vit un conte de fées. L.M.

Haspop, des rues de Lyon au Cirque du Soleil

Ce Français d'origine marocaine est aujourd'hui metteur en scène pour la compagnie canadienne. Il a derrière lui un parcours riche de rencontres, une vie incroyable

Haspop, c'est son nom de scène. Son vrai nom, c'est Hassan El Hajjami. C'est à lui, à son esprit fantasque, que l'on doit le spectacle avec lequel le Cirque du Soleil a illuminé la salle des Étoiles cette semaine et ce soir encore pour la dernière fois.

Pourtant, a priori, rien ne prédestine ce jeune quadragénaire à la danse. « Moi à la base, je faisais de la boxe. Mon meilleur ami faisait de la danse et il se produisait dans la rue », se souvient-il.

Un jour, il l'accompagne. Et il essaie. « Il m'a appris le moonwalk, le wave (un mouvement de vague avec les bras, NDLR), et ça coulait véritablement en moi. C'était tellement facile. » C'était trop tard, il...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter