Face à la vague de froid, le Mentonnais s'organise

Les villes de Menton et de Roquebrune mettent tout en place pour aider les sans-abri. Dans l'arrière-pays, la neige a perturbé les routes et l'agriculture... Tous soumis à un phénomène inédit

Avec son microclimat à tendance subtropicale, la ville de Menton a bien du mal - dans l'imaginaire collectif - à rimer avec frimas. Même en plein cœur de l'hiver. Davantage habituée aux épisodes caniculaires, la cité du citron n'en demeure pas moins capable de réagir en cas de déclenchement de « plan grand froid ». Une mesure prise lundi par la préfecture des Alpes-Maritimes, en l'occurrence.

Si de telles alertes sont évidemment rares sur le secteur, les centres communaux d'action sociale (CCAS) de Menton et de Roquebrune - qui travaillent en partenariat - s'y préparent ainsi longtemps en avance. Dès septembre, souligne l'adjointe au maire de Roquebrune en charge des affaires sociales, Solange Bernard.

Le « plan grand froid» rarement déclenché

« Il s'agit d'être prêt si jamais le préfet donne des consignes en ce sens, explique...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter