Hier matin, le leader de Primo et quelques-uns de ses colistiers. J.D.

Europe : les divergences de fond entre UM et Primo

Stéphane Valeri et Jean-Louis Grinda ont chacun invité les journalistes, hier, pour commenter la campagne. À l'ordre du jour : les négociations avec l'UE et l'éventuel débat télévisé

L'Europe… Qu'elle inquiète, interpelle, attire… Une chose est sûre : elle fait parler.

Hier, Stéphane Valeri le matin, Jean-Louis Grinda l'après-midi, ont expliqué leurs positions sur les négociations du pays avec l'Union Européenne qui doivent, à terme, passer par une loi de ratification au Conseil national. Et si les mots ont semblé parfois expliquer une même « ligne rouge » à ne jamais franchir, voici que se dessinent des divergences de fond, d'ordre fondamentalement politique.

De son QG de campagne au 6e étage de l'immeuble Aigue Marine, Stéphane Valeri lance : « Monsieur Allavena nous dit et nous répète encore une fois que - je cite - "L'Europe ne doit pas être un sujet de campagne", et bien désolé, mais les Monégasques nous disent le contraire, et nous sommes là pour les représenter en toute responsabilité. Il est...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter