Être devant Monaco et Saint-Tropez

Cannes Gérant de la plage Le Rado, écrin sableux de son enfance, Olivier Rotondaro, 54 ans, est le nouveau président du syndicat cannois des plagistes. Un héritier discret qui aime les défis

Sur son comptoir, il a gardé le presse papier de verre de son père, Marcel, disparu en 2011. Et conservé la jolie habitude d'offrir une sucette aux enfants qui quittent la plage. La plage du Rado. Ses matelas turquoise. Son décor de roche en stuc. Ses employés fidèles. Le sourire du maître d'hôtel y flotte depuis 30 ans ! Son Rado de la méduse. Son écrin. Entre ciel et mer. Son gagne-pain. Depuis toujours. « J'ai grandi ici. Mes parents ont pris la plage en 1958. L'hiver, on fermait, on...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter