« Memento mori » de Sidi Larbi Cherkaoui (à g.) et « Mâssacre » de Verbruggen (à dr.). Alice Blangero

Eté danse : deux ballets très BD !

Deux créations mondiales ont été données, hier soir dans une salle Garnier comble, en présence de la princesse Caroline

Le printemps vous salue bien ! Au plein cœur de l'été, on a célébré son sacre, hier soir, Salle Garnier. Oui, le « Sacre du printemps ». Enfin, pas l'original. Car la partition de Stravinsky avait été repeinte en jazz. Mais c'était du meilleur effet.

Sur cette musique nouvelle nullement sacrilège, ce génial trublion qu'est Jeroen Verbruggen, ex-danseur étoile des Ballets de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter