Jonathan Singama, Martine Sappei et Christophe Berhault cherchent à implanter les cartes de fidélité Wee sur le secteur. Entre autres pour dynamiser le tissu commercial. A.R.

Entrée fracassante d'une nouvelle carte de fidélité

Grâce à un nouveau service lancé aujourd'hui par la société « Wee », les Mentonnais vont pouvoir gagner de l'argent via leurs achats, tout en encourageant le commerce de proximité

Quand il a entendu parler de la société Wee - qui offre aux consommateurs la possibilité d'obtenir des remises partout dans le monde à l'aide d'une carte unique - le Mentonnais d'adoption Christophe Berhault a automatiquement voulu prendre le train en marche.

« Je voulais que Menton soit en avance parmi les villes entre 20 000 et 30 000 habitants. Wee, c'est une démarche individuelle devenue mondiale, mais avec des retombées locales », souligne le consultant dans le numérique, qui prendra dès lundi son bâton de pèlerin pour convaincre les boutiques de proximité de souscrire au projet. Soucieux de (re)dynamiser le...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter