L'escroc italien écope de quatre mois de prison ferme. Il devra aussi verser 157 000 € à la victime. Jean-François Ottonello

En prison pour vente d'appartement fictif

On est loin des magouilles habituelles utilisées pour la location des maisons de vacances.

On est loin des magouilles habituelles utilisées pour la location des maisons de vacances. Un escroc italien a carrément mis la barre au plus haut ! Il s'est fait passer pour un intermédiaire afin de proposer à un investisseur la vente d'un superbe logement imaginaire dans un immeuble de grand standing de la Principauté. Moyennant, évidemment, quelques honoraires… bien réels, cette fois.

Démasqué, le suspect vient de comparaître devant le tribunal correctionnel. Il a écopé d'une peine de quatre mois de prison ferme et il devra verser 157 000 € à la partie civile.

Un acompte de 150 000...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter