En ordre de travail pour négocier avec l'UE

Les représentants d'Andorre et Saint-Marin se sont retrouvés aux côtés du ministre d'État Serge Telle pour poursuivre leur échange sur les négociations avec l'Europe

Rien ne pourra se faire autour de l'isolement et en pensant que cela va durer éternellement. Nous en convenons tous les trois. » C'était en mars 2017. Les mots d'Antoni Martí Petit, prononcés lors d'une conférence de presse à la résidence du Ministre d'État, avaient donné un ton nouveau dans les explications pondérées et nuancées des décideurs politiques locaux. « Eurosceptiques », « europrudents », « europragmatiques »… Entre les mots euro-savants qui ménagent la chèvre et le chou d'une part, le secret imposé par des relations diplomatiques en cours d'autre part, rien de concret ne filtre.

Pas question donc d'en savoir plus cet...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter