Durant une semaine, la cité du citron est devenue cité du violon

Pendant huit jours et jusqu'à hier, le conservatoire de Menton a accueilli les jeunes surdoués de la « master-class » internationale du violoniste Zahar Bron

Il fallait les voir, pendant une semaine, ces enfants, énergiques, concentrés, décidés, volontaires, qui se dirigeaient tête baissée vers le conservatoire, tenant une boîte à violon à la main.

Alors qu'à une centaine de mètres de là, au bas de la rue Cochrane, la jeunesse mentonnaise se faisait dorer sur la plage, eux ne pensaient qu'aux sonates qu'ils allaient jouer à leurs maîtres.

Du 29 juillet et jusqu'à hier, s'est tenue au conservatoire la « master-class » d'un des meilleurs professeurs de violon du monde, Zahar Bron.

Des jeunes du monde entier

Depuis deux ans, ce maître incontesté...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter