En novembre dernier, Albert Croesi montrait les dégâts présents dans quelques appartements des Jardins d'Apolline. Nous l'avions suivi dans quatre logements. archives Michael Alesi

Duel Satri-gouvernement : Croesi écrit aux résidents

Après la lettre ouverte de Me Eric Dupond-Moretti adressée au gouvernement, Albert Croesi, en charge du dossier Apolline, a écrit aux résidents. Il répond en partie aux attaques

En réalité, les seuls dommages constatés sont constitués de moisissures dans un nombre très limité d'appartements » ; « Les dommages constatés provenaient essentiellement d'un problème de fuites lié à la corrosion des canalisations, largement traité aujourd'hui » ; « L'expert a visité 62 appartements sur les 64 et il n'a constaté des dommages réels que dans 3 appartements ». C'est en ces termes que Me Dupond-Moretti, l'avocat de la Satri, filiale du groupe Marzocco, décrit la situation aux Jardins d'Apolline.

Pourtant, dans ses communiqués, la Satri, qui a construit la résidence domaniale aujourd'hui...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter