Des femmes (presque) comme les autres

Elles ont quitté leur costume de strass et de plumes.

Elles ont quitté leur costume de strass et de plumes. Leurs talons vertigineux. Elles sont redevenues l'espace d'un instant des jeunes filles - presque - comme les autres. Souriantes au-delà du possible. Joyeuses. Heureuses d'être à Monaco.

Inge, la Belge est assise à côté de Nicole, l'Australienne, capitaine de l'« équipe » topless. Et la troisième danseuse, Katie arrive d'Angleterre.

Elles ont 31, 28 et 30 ans. En font 22 tout au plus. Ce sont des « anciennes » du Moulin Rouge. Nicole y danse depuis 10 ans. Inge, 4 ans. Et Katie 7 ans et demi.

Toutes les trois ont une formation de danse classique. Mais avant d'intégrer la plus...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter