Ce qui arrive aux Jardins

L'État veut établir la chaîne des responsabilités dans les énormes dégâts des eaux de l'ensemble immobilier domanial. L'assignation devrait être prête ce week-end

Le projet immobilier a coûté au total 170 millions d'euros à l'État. Et trois ans seulement après la livraison définitive, les dégâts des eaux sont si importants dans les quatre blocs des Jardins d'Apolline que l'eau n'est plus potable, et déconseillée pour nettoyer les aliments, se brosser les dents ou pour prendre un bain…

Des tuyaux de cuivre qui se percent, des vannes de canalisations qui ne se ferment pas… Et des moisissures et champignons sur les murs. 230 foyers sont dans l'attente d'un relogement, soit près de 10 % des Monégasques !

Alors aujourd'hui, l'État s'apprête à envoyer une assignation...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter