Carl Nixon, entouré de sa femme et de ses enfants, ainsi que de l'adjointe à la Culture, Martine Caserio et du représentant de la fondation Mansfield, William Rubinstein. A.R.

Carl Nixon a reçu les clés de la résidence Mansfield

Chaque année, au printemps, un auteur néo-zélandais reconnu par ses pairs est invité à travailler dans les lieux où s'installa la grande Katherine Mansfield, pour y trouver l'inspiration

Carl Nixon prend naturellement la place du marié. Sa femme, tout aussi naturellement celle de la mariée. Côte à côte pour observer les époux de Cocteau. Dans leur dos, un public franco-anglais ravi par l'union qui se prépare - un brin atypique.

Lauréat du prestigieux « Katherine Mansfield Menton Fellowship », le romancier et dramaturge Carl Nixon vient en effet, ce vendredi, prêter le serment d'occuper (avec amour) une petite maison de Garavan. Comme de nombreux représentants de la littérature kiwi l'ont fait avant lui, depuis 1969. Car la villa en question était autrefois habitée par Katherine Mansfield, célèbre écrivain du début du...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter