Bicentenaire du traité de Stupinigi (1817-2017)

Retrouvez chaque mois, la chronique du Comité des traditions monégasques

Le premier Traité de Paris du 30 mai 1814 replaçait la Principauté dans ses frontières de 1792 sous la protection de la France. Mais après les Cent-Jours et la seconde abdication de Napoléon Ier le congrès de Vienne détermina les nouvelles limites des différents États d'Europe. La France perdit notamment la Savoie et le Comté de Nice. Quant à Monaco, le second Traité de Paris du 20 novembre 1815 stipule que « les rapports que le Traité de Paris de 1814 avait établis entre la France et la Principauté de Monaco, cesseront à perpétuité, et les mêmes rapports existeront entre cette Principauté et S.M. le roi de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter