Bicentenaire de la Compagnie des Carabiniers du Prince

Retrouvez chaque mois la chronique du Comité des traditions monégasques

Un mois après la signature du traité de Stupinigi qui, au terme de négociations longues et difficiles, limitait la souveraineté du prince de Monaco et transformait la protection piémontaise en véritable protectorat, le 8 décembre 1817 le prince héréditaire Honoré, futur Prince Honoré V, promulguait l'ordonnance qui créait le « corps des Carabiniers du Prince » en remplacement de la Garde de Police.

Au début, les Carabiniers sont chargés, sous les ordres de leurs chefs, de faire exécuter les règlements de police militaire et civile et de veiller à la sûreté des villes et des routes de la Principauté. Cette garde sera commandée par le...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter