Le maire a signé cette charte présente dans une douzaine de pays d'Europe et créée il y a dix ans à Charleroi. Jean-François Ottonello

Beausoleil devient Cité de l'éducation

La ville a adopté ce label européen né en Belgique et qui vise à travailler sur des systèmes d'éducation ancrés dans le lien social, pour apprendre de façon plus ludique

Choisie pour son multiculturalisme, la ville de Beausoleil vient de devenir « Cité de l'éducation ». Un nouveau label, entériné par la signature officielle pour entrer dans la ronde de ces villes qui ont choisi de développer l'éducation par le lien social.

L'idée a jailli il y a dix ans sous l'impulsion de Jean-Pierre Pourtois. Cet universitaire belge l'explique, il a souhaité « changer les manières d'enseigner par la co-éducation. Unir les parents, les enseignants et les pouvoirs...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter