Au Niger, nous sentons un fort intégrisme

Mère Marie-Catherine Kingbo est Sénégalaise et travaille au Niger depuis 2006.

Mère Marie-Catherine Kingbo est Sénégalaise et travaille au Niger depuis 2006.

« Je me suis vite rendu compte de la misère des femmes et des enfants dans les villages. On marie les fillettes vers 11/12 ans. Les mères sont délaissées par les hommes qui partent en exode pour chercher du travail ou de la...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter