Alors que les premiers résidents ont déménagé, les travaux doivent démarrer en février. Michael Alesi

Apolline : les dissonances se multiplient

Les déclarations de l'entreprise Satri ont attisé un peu plus les tensions sur le dossier. Du côté de l'association des résidents, on réclame désormais une réunion d'informations

À l'aube de Noël, le ministre d'État pensait apaiser le dossier des Jardins d'Apolline en annonçant les choix du gouvernement pour la réfection du bâtiment. Une semaine plus tard, cela n'a fait qu'attiser davantage les tensions.

Dernière en date, la réaction de l'entreprise Satri (Monaco-Matin d'hier) plaidant pour une accélération de l'expertise et estimant que les sinistres des immeubles pourraient venir de « problèmes de maintenance et d'entretien...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter