Parmi tous les acteurs présents au Grimaldi Forum, des gentils pirates qui œuvrent pour un internet meilleur. Michael Alesi

À la rencontre d'un gentil pirate

Depuis deux jours, les Assises de la sécurité de Monaco accueillent le gratin des experts en protection informatique. Et parmi ces experts, des pirates du web, et ceux qui les côtoient

La plupart des pirates (ou hackers en anglais) n'agissent pas par appât du gain. Guillaume Rix, de l'entreprise Denyall, experte en sécurité, les connaît bien : « Ce qui les intéresse, c'est le challenge. C'est un jeu. C'est le genre de personne qui peut rester pendant dix minutes devant un distributeur de boisson pour savoir comment il va pouvoir détourner son système. » Alors bien sûr, certains font ça pour l'argent, il ne le conteste pas. « Mais ce sont rarement les meilleurs. »

S'il connaît si bien les hackers, c'est qu'ils sont nombreux à travailler dans la sécurité informatique. « Le piratage malveillant, c'est un peu une forme d'adolescence. À un moment, ces gens grandissent, ils se marient, ils font des enfants, et ils veulent se ranger », explique-t-il.

Se ranger, ça veut dire mettre ses compétences au profit du bien. Pour rendre internet plus sûr. Comme des Robin des Bois du web.

Bonne...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter