On a existé dix minutes et après, rideau…

On a plongé mentalement.

On a plongé mentalement. » Après un bon début de saison symbolisé par deux victoires en autant de matchs, l'entraîneur de l'AS Monaco Handball, Xavier Mangematin, s'attendait à souffrir en terre nîmoise, samedi soir. Ça n'a pas loupé… et pire encore.

Menés au moment de rentrer aux vestiaires (18-11, 30'), les Monégasques accusaient ensuite un retard de 16 points en seconde période (31-15, 44'15), sombrant sous les coups de Romain Tesio (10 buts). Ils parvenaient toutefois à limiter la casse dans ce match à sens unique sous l'impulsion d'Anthony...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter