Monaco rate

Une tête de Glik sur la barre transversale dans les derniers instants a empêché l'ASM d'égaliser contre Lyon. Monaco est éliminé (2-3) de la Coupe de France

Kamil Glik est étendu, le nez dans la pelouse. Sa tête au point de penalty vient de cogner la barre transversale d'Anthony Lopes. Il reste quelques secondes à jouer et Lyon mène toujours trois buts à deux au Louis-II. Mais voilà, c'est fini. Le Polonais n'a pas réussi son coup de force du Bayer Leverkusen où il avait égalisé dans les derniers instants à l'automne 2016. A l'époque, tout réussissait à l'ASM. C'est moins le cas en ce moment. Dans cette répétition du choc du 4 février prochain en Ligue 1 même si les deux équipes ont légèrement fait tourner (Subasic, Joao Moutinho, Jemerson, Lemar, Rafael, Fekir, Aouar,...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter