Monaco, encore la force ?

Double tenante du titre, la Roca Team se lance pour un fameux triplé. Mais gare aux secousses

Les cadences infernales du calendrier et les blessures ont eu raison du rideau de fer monégasque... À Disney, contrairement aux deux éditions précédentes, Monaco (sans son capitaine Amara Sy, blessé) ne se présente pas en leader (3e), ni en tant que meilleure défense de Pro A (7e, 77,5 points encaissés par match). Pour autant, cette Roca Team spectaculaire à souhait - n'est-ce pas MM. Evans, Cooper et Robinson - ne fait-elle pas partie des favoris pour se succéder à elle-même, comme le prétend...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter