Après seize succès de rang en Ligue 1, les Monégasques sont tombés de haut face à leur pire ennemi. Maintenant, Leipzig… Jean-François Ottonello

Le cauchemar du derby sur les réseaux sociaux

Balayés par des Niçois retrouvés, les joueurs de l'ASM ont vécu une sale journée, sur et en dehors du terrain, où l'intraitable twittosphère a exprimé sa frustration mais aussi beaucoup d'humour

Quand on prend une telle volée chez le voisin niçois (4-0), qui plus est la deuxième consécutive, forcément les critiques s'abattent. Et l'AS Monaco a beau faire rêver ses supporters depuis quelques saisons, l'affront d'un derby perdu laisse toujours un goût amer dont certains préfèrent se défaire sur l'instant. Résultat : des commentaires tantôt durs, parfois drôles, mais, au final, souvent réalistes. Et hier, inutile de se voiler la face, l'ASM est complètement passée à côté de son match.

Or, aussi dévoué et fervent soit-il, le supporter trimballe toujours une bonne dose d'orgueil - ou de mauvaise foi - sous son maillot. Tous n'ont donc pas eu le sifflet coupé par l'avalanche de buts niçois.

Enfoncés dans leur strapontin de l'Allianz Riviera ou avachis dans leur canapé...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter