Les Monégasques (ci-dessus Ibrahima Diallo) ont dû être patients mais ont finalement trouvé la faille dans le brouillard de La Turbie. Jean-François Ottonello

L'AS Monaco II par KO

Cela n'a pas été une démonstration comme à Tarbes trois jours plus tôt (0-4), mais les Monégasques ont fait flancher le Stade Bordelais (3-1), hier.

Cela n'a pas été une démonstration comme à Tarbes trois jours plus tôt (0-4), mais les Monégasques ont fait flancher le Stade Bordelais (3-1), hier. Les Girondins, qui comptaient notamment dans leurs rangs les anciens pros Valverde et Ducasse, ont longtemps proposé une solide adversité puis les jambes...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter