Antonio Fargas au Festival TV de Monte-Carlo: "On a perdu l'innocence"

Outre son rôle mythique d'Huggy les bons tuyaux dans Starsky et Hutch, l'acteur américain est également le témoin de l'évolution de la télé et de son ouverture aux minorités. Confidences

 

Son nom apparaît au panthéon du tube cathodique sous le sobriquet mondialement populaire de Huggy les bons tuyaux. Mais à 70 ans l’inoubliable indic’ de Starsky et Hutch, Antonio Fargas, pèse bien plus lourd que ce seul rôle. Pionnier du mouvement Blaxploitation dans les années soixante-dix, il ne cache pas sa fierté d’avoir fait bouger les lignes, notamment en jouant un travesti dans le film Car Wash (Michael Schultz, 1976). Présent au Festival de télévision de Monte-Carlo, hier, pour assurer la promotion de la série policière française Cherif – où il apparaît au casting de la saison 5 – l’attachant Huggy s’est épanché sur ces questions de société tout en rappelant son histoire d’amour avec la France. «Elle a commencé à mes 18 ans, lorsque j’ai fait une tournée avec la pièce The Amen Corner et me suis arrêté au Châtelet à Paris.» Rappelant aussi avoir tourné pour Louis...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter