Arrivée d'Yvan Griboval et son voilier de 16m le Photo Cyril Dodergny

Après 6 mois d'exploration, l'expédition Oceanoscientific est de retour à Monaco

Ce vendredi matin, le navigateur Yvan Griboval a été accueilli par le Prince Albert II, dans le port de Monaco. Pendant plus de 150 jours, et sans rejeter le moindre gramme de CO2, Yvan Griboval a navigué en solitaire jusque dans les eaux australes.

Le Boogaloo, son voilier était équipé d'un système de collecte de données scientifiques, qui permettront d’étudier la qualité des eaux marines. Très inspiré par le Prince Albert Ier, l'explorateur, Yva Griboval a déclaré que "C'est une grande fierté d'avoir réussi cette campagne océanographique à la voile, sans polluer, pour observer une zone maritime peu ou pas explorée."

Robert Calcagno, directeur de l'institut océanographique de Monaco, a expliqué : "L'océan austral est le point de confluence de tous les oceans de la planete." À ce titre, l'analyse des données qu'il a récolté fournira de précieuses informations sur l’état de l'environnement. Son épouse, Cecile d'Estais-Griboval, également actrice majeure de cette expédition par son rôle scientifique, technique et administratif, l'attendait également à quai avec leur trois enfants.