Hier, les plages, normalement remplies en plein cœur de l'été, étaient presque vides. Jeudi, un arrêté a été pris par Menton et Roquebrune à la suite d'un déversement d'eaux usées de la station d'épuration mentonnaise du Bastion. Michael Alesi

La baignade toujours interdite à Menton et Roquebrune après un déversement d'eaux usées

Pour l'Agence régionale de santé (ARS), les analyses réalisées vendredi ne permettent pas d'autoriser la baignade à Menton et Roquebrune. Une association locale envisage de porter plainte contre Veolia.

Les touristes flânent encore dans la cité mentonnaise et la journée d'août s'annonce radieuse. Oui, mais… Sur la plage des Sablettes, les transats acidulés - aux couleurs de l'été - restent étonnamment vides.

Sur les galets, tout est dépeuplé. Comme la veille. Depuis jeudi, un arrêté a été pris par la ville de Menton afin d'interdire la baignade sur toute la commune, de la plage d'Hawaï à celle du Borrigo. Une mesure étendue à Roquebrune-Cap-Martin, mais pour les seules plages de Carnolès. Quant aux activités nautiques, elles sont également proscrites.

À tel point que de nombreux bateaux qui mouillent traditionnellement entre Menton et Roquebrune se sont déplacés côté italien. Pour pouvoir profiter pleinement des joies de la mer.

L'interdiction de baignade a été prise à la suite d'un incident survenu, dans la nuit de mercredi à jeudi, à la station d'épuration de Menton. Il aurait occasionné un déversement d'eaux usées en mer, nécessitant une action des autorités pour assurer la sécurité publique.

>> RELIRE. La baignade interdite à Menton après un déversement d'eaux usées

Résultats définitifs ce samedi

Vendredi, la mairie était en attente de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter