Elle règle sa chirurgie esthétique avec deux chèques en bois

Scandales sanitaires !

Scandales sanitaires ! Opérations ratées ! Habituellement, la chirurgie esthétique n'offre pas toujours une belle image quand elle est évoquée dans les prétoires. Mais l'affaire, abordée mardi par le tribunal correctionnel, a inversé les rôles.

Si cette chirurgienne du CHPG a réussi son intervention, sa patiente, une quinquagénaire parisienne, a foiré au niveau du paiement. La praticienne est venue réclamer ses honoraires à la barre… en l'absence de la prévenue à l'audience pour s'expliquer sur cet acte lourd de conséquence… Motif : elle était dans...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter