Benoîte de Sevelinges a pris les rênes du CHPG le 1er juillet. Photo Jean-Francois Ottonello

Ce qu'il faut retenir de l'interview de la nouvelle directrice du CHPG

En poste officiellement depuis le 1er juillet, Benoîte de Sevelinges entend faire évoluer l’hôpital comme un établissement organisé, connecté et adapté aux besoins des patients

Un changement dans la continuité. Après avoir été son adjointe pendant presque une décennie, Benoîte de Sevelinges succède à Patrick Bini à la tête du Centre hospitalier Princesse Grace. À sa manière, à 36 ans, la Monégasque perpétue une tradition familiale. La première infirmière portant le nom de famille de Sevelinges est entrée en 1939 à l’hôpital de Monaco. "Et les infirmières dans la famille se sont succédé jusqu’à moi, qui n’ai pas été très tentée par des études scientifiques", confie celle qui porte le titre depuis le 1er juillet de directrice du CHPG. Un paquebot médical dont elle entend aujourd’hui continuer la transformation.

 

Sa feuille de route

"Ma volonté est d’aller vers l’avenir. De transformer les organisations progressivement pour gagner en performance et en modernité, en recentrant les agents sur leur cœur de métier. Qu’une secrétaire médicale fasse vraiment du secrétariat et que les...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter