Les électeurs n'ont pas été nombreux à se présenter aux bureaux de vote, influant sur l'issue du scrutin - sans le savoir, ni le vouloir. Cyril Dodergny

Les conséquences d'une abstention record

Avec moins de la moitié des inscrits qui se sont rendus aux urnes, la 4e circonscription n'a mécaniquement pas pu voir émerger de triangulaire

« Aujourd'hui, l'abstention a obtenu la majorité absolue », tranche le candidat EELV Laurent Lanquar-Castiel. Résumant le sentiment de bon nombre de ses rivaux, au regard des chiffres de la circonscription : 53,28 % des votants n'ont pas cru bon se déplacer aux urnes. Et dans les élections législatives plus que dans les autres scrutins, de tels taux ont des conséquences. Une faible...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter