Stéphane Valeri, président du Conseil national. Photo Cyril Dodergny

Les 7 phrases à retenir de l'interview du président du Conseil national de Monaco

À peine plus de cent jours après son élection, Stéphane Valeri dresse un large tableau des dossiers prioritaires pour lui et sa majorité. Logement, statut des "Enfants du pays", SBM, grands travaux, qualité de vie, relation avec le prince Albert II et son ministre d’État Serge Telle: le nouveau président annonce ses priorités.

1. Jardins d'Apolline

"Nous désapprouvons le marché de gré à gré pour la rénovation des Jardins d'Apolline. Rien ne saurait justifier pour le Conseil national qu’un marché de plusieurs dizaines de millions d’euros soit attribué de gré à gré à une entreprise. En effet, seule la mise en concurrence permet d’être certain d’utiliser avec toute la rigueur nécessaire l’argent de l’État."

2. Extension en mer

"Ce dossier a été très mal géré au début de l’ancienne mandature. Le Conseil national aurait dû demander et obtenir en contrepartie du vote de la loi de désaffectation, des immeubles, des bureaux et des commerces, pour l’État et donc pour les Monégasques."

3. Chantier du CHPG

"Alors que le programme médical de ce nouvel hôpital est approuvé par le souverain depuis 2011, on peut constater des retards inquiétants sur ce chantier dont la première tranche devait être livrée en 2021."

4. Enfants du pays

"La proposition de loi initiale est de l’ordre du symbolique et ne confère aucun droit aux intéressés. Notre volonté est d’élargir la définition d’Enfant du pays à toute personne née à Monaco et y ayant toujours vécu. Les Enfants du pays bénéficient déjà de la priorité d’emploi. L’avancée majeure attendue concerne le logement."

5. Qualité de vie

"C’est un sujet majeur pour les Monégasques et les résidents. Nous avons effectivement beaucoup insisté sur la mise en place d’une brigade dédiée pour fluidifier la circulation, sur la nécessité de diminuer le nombre de chantiers privés et d’imposer davantage de normes et de contrôles pour maîtriser les nuisances sonores."

6. SBM

"Nous avons demandé notamment un plus grand respect de la priorité nationale, la relance des Jeux à travers des créations de postes et des budgets supplémentaires pour le marketing, une école de jeux et l’arrêt des mesures brutales en matière de ressources humaines."

7. Relations avec le gouvernement

"Le Conseil national est de retour. Je comprends que cela ait pu surprendre dans un premier temps un ministre d’État qui n’y avait jamais été habitué (...). Le moment de vérité, comme toujours, ce sera le débat autour des lois de budget à l’automne."


L'intégralité de l'interview est à lire ce mercredi dans Monaco-Matin.