Au croisement entre la bretelle d'accès et la route de Beausoleil, un giratoire devrait être aménagé si le projet abouti. Photo Jean-François Ottonello

La réouverture de la bretelle de l'A8 à Beausoleil en bonne voie

La réouverture de la bretelle autoroutière de Beausoleil semble en bonne voie, même si aucune date n’est encore arrêtée.

Inscrite au Plan d’investissement autoroutier sous le précédent quinquennat, elle est en tout cas toujours d’actualité.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, l’a confirmé mardi à l’Assemblée nationale, en réponse à une question d’Eric Ciotti. "Il est envisagé de maintenir le quart-d’échangeur de Beausoleil dans le périmètre du Plan d’investissement autoroutier et les projets de décret feront l’objet d’un examen par le Conseil d’Etat dans les prochaines semaines", a-t-il indiqué.

Bus à haut niveau de service: l’intérêt jugé "insuffisant"

Le secrétaire d’Etat a, en revanche, opposé une demi-fin de non-recevoir à la mise en service d’un bus à haut niveau de service sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute, qui serait élargie entre Villeneuve-Loubet et Antibes.

>> RELIRE. Et si les bus pouvaient bientôt rouler sur la bande d'arrêt d'urgence en cas de bouchon sur l'A8?

Ce projet n’est pas maintenu au Plan d’investissement autoroutier, l’Arafer, Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, "n’y ayant pas décelé un intérêt suffisant".

Toutefois, a-t-il ajouté, "le gouvernement va donner son accord à Escota pour lancer des études complémentaires sur le projet, dès lors que le cofinancement aura été réuni".

Car Mounir Mahjoubi l’a bien précisé, les deux projets ont vocation à être "cofinancés par des investissements des collectivités territoriales concernées et par une hausse des tarifs d’Escota".