Autour de Béatrice Fresko, le vice-président d'Horizon Monaco Claude Boisson, le président Jacques Rit et Christian Barilaro. Photo J.D.

Jacques Rit, président du groupe Horizon Monaco

Les élus Horizon Monaco ont expliqué hier les raisons de la démission de leur leader. « Une question d'éthique » qui a conduit à une réorganisation du groupe

Nommé administrateur d'État de la Société des Bains de Mer, Laurent Nouvion, ex-leader du groupe politique Horizon Monaco (HM), prendra ses nouvelles fonctions le 1er octobre. Hier, les élus qui siègent à ses côtés au Conseil national organisaient un point presse pour expliquer que ce poste imposait à l'ex-président de la Haute assemblée de démissionner.

Parce qu'"on ne peut pas être juge et partie, surtout sur les budgets rectificatifs et primitifs bientôt votés", souligne Béatrice Fresko. Mais "Laurent Nouvion reste avec nos valeurs", poursuit la tête de liste Horizon Monaco pour les prochaines élections de février 2018. Il est effectivement président d'honneur d'Horizon...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter