Jean-Louis Grinda et Béatrice Fresko-Rolfo ne fusionneront pas leurs listes en vue des élections nationales. Photos J.-F. O.

Horizon Monaco dit "non" à l'alliance avec Union Monégasque pour les élections nationales

A la suite de l'appel lancé pour une alliance par Jean-Louis Grinda, chef de file de la liste Union Monégasque le 27 novembre, l’équipe d'Horizon Monaco vient de répondre par la négative dans un communiqué dévoilé ce mardi-après midi.

"D’une part, la divergence forte de vision sur des sujets fondamentaux de notre Principauté ne correspond pas au projet moral et à l’engagement d’Horizon Monaco, et d’autre part, la proposition d’une alliance sur la base de 12 candidats issus de chaque liste ne parait pas réaliste", écrivent Béatrice Fresko-Rolfo et l'ensemble des candidats dans leur communiqué.

"Propos injurieux et diffamatoires"

Et d'ajouter: "les propos injurieux et diffamatoires sur Twitter d’un candidat Union Monégasque, élu du Conseil National, dont plusieurs colistiers Horizon Monaco ont été la cible, constituent un nouvel obstacle à un éventuel rapprochement. Béatrice Fresko-Rolfo et les candidats Horizon Monaco se sont engagés à une campagne digne et propre, ils respecteront leur parole jusqu’au 11 février".

En effet, lundi soir, alors qu'Horizon Monaco tenait son premier meeting de campagne, sur le réseau Twitter, Bernard Pasquier a publié des commentaires sur les déclarations des candidats, peu appréciés par les principaux intéressés. Sur Twitter, toujours, mardi midi, Bernard Pasquier a présenté "ses excuses les plus plates", expliquant "mon objectif était d’être humoristique, pas insultant.