Les électeurs ont plébiscité Alexandra Valetta-Ardisson. Cyril Dodergny

Grandes leçons à retenir du vote dans la 4e

Alexandra Valetta-Ardisson en tête dans la circonscription, Olivier Bettati sur ses talons, Xavier Beck éliminé, taux d'abstention record... Voilà ce qu'il faut retenir du premier tour des législatives

1La vague

macroniste

« J'espérais finir deuxième. » Cet aveu lâché par Alexandra Valetta-Ardisson à l'issue du premier tour illustre parfaitement toute l'incertitude qui régnait avant l'issue du dépouillement. C'est pourtant bien la candidate investie par Emmanuel Macron qui arrive en tête dans la 4e circonscription (28,23 %). De la bouche même du député sortant, Jean-Claude Guibal, et de ses deux principaux rivaux, Xavier Beck et Olivier Bettati, il est question d'un « surprenant raz-de-marée ». Ce dernier se permettant même un trait d'humour : « En tant que marin, je sais que, face à la vague, il faut s'abriter et attendre. C'est souvent de courte durée. »

2 L'étiquette a joué

Beaucoup craignaient que le passé grassois de l'ancienne élue LR, Alexandra Valetta-Ardisson, parachutée dans la 4e circo, ne joue en sa défaveur, bien qu'ayant des racines familiales à Menton. Il n'en fut rien. « Les étiquettes dans une élection nationale, ça joue beaucoup. S'afficher avec...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter