Jean-Louis Grinda, Béatrice Fresko-Rolfo et Stéphane Valeri. Un fauteuil pour trois. Photos Jean-François Ottonello

Découvrez qui sont les trois candidats déclarés aux élections nationales de Monaco

Et de trois! Après Jean-Louis Grinda au coeur de l'été, c'est Béatrice Fresko-Rolfo qui a relevé le défi de succèder à Laurent Nouvion à la tête d'Horizon Monaco. C'est ensuite Stéphane Valeri, l'ancien président du Conseil national et ancien ministre des Affaires sociales et la Santé qui a d'annoncé officiellement sa candidature aux élections nationales 2018.

Si parmi les observateurs attentifs de la vie politique de la principauté de Monaco, Stéphane Valeri apparaît favori pour les élections nationales 2018, une campagne peut réserver des surprises. Et pourquoi pas d'autres candidatures? En attendant, on fait le point sur les trois candidats déclarés. 

Jean-Louis Grinda: la candidature PRÉCOCE

Il a été le premier a annoncer sa décision de devenir tête de liste d'Union Monégasque. L'élu d'opposition Jean-Louis Grinda,  président de la commission Environnement et Cadre de vie, est bien décidé à faire campagne pour remporter les prochaines élections nationales de février 2018. En plein cœur de l'été, et sans concurrent encore déclaré, Jean-Louis Grinda, qui est par ailleurs, et depuis dix ans, à la tête de l'Opéra du Monte-Carlo, s'est lancé un nouveau défi.

>>RELIRE. Jean-Louis Grinda annonce sa candidature à la présidence du Conseil nationaL

Pourquoi une candidature si précoce à la présidence du Conseil national? Car il "aime la clarté et la transparence". Depuis, son groupe politique, Union Monégasque, s'est élargi avec l'actuel président de la Nouvelle Majorité, Jean-Charles Allavena. Un renfort "pour l'instant" mais "il y en aura quelques autres", a-t-il assuré.

La surprise Béatrice Fresko-Rolfo

Élue depuis 2013, c'est elle qui sera le leader d'Horizon Monaco pour les élections nationales de 2018.

>> RELIRE. Béatrice Fresko-Rolfo candidate à la présidence du Conseil national de Monaco

Un choix inattendu annoncé le 12 septembre qui a induit le retrait de Laurent Nouvion. Annonce surprise aussi depuis la page Facebook d'Horizon Monaco: Béatrice Fresko-Rolfo est officiellement la tête de liste du groupe politique pour les élections nationales en février 2018. L'incarnation d'une "nouvelle génération politique", selon le groupe HM. 

La candidate joue la carte de la modernité. Dans la forme car annoncée sur les réseaux sociaux, une première dans l'histoire de la politique monégasque. Et dans le fond, car le fait de voir une femme prendre la tête d'une liste pour les élections nationales demeure aussi inédit dans le pays.

Cliquez ici pour voir le contenu

Le favori Valeri

Son ambition déclarée: prendre ou plutôt re-reprendre la présidence du Conseil national.

La tête de liste de Priorité Monaco, dit aussi Primo!, entend être le leader du "renouveau" et mettre de "l'oxygène" dans la vie politique. Après sept ans passés à la tête du département des Affaires sociales et de la Santé, le conseiller de gouvernement-ministre a changé de cap.

Celui qui a déjà passé sept ans à la tête du Conseil national veut redevenir le président des représentants des Monégasques. Pour y parvenir, un nouveau parti qui "dépasse les clivages et les partis", "une pépinière de jeunes talents et aussi de référents qui viennent de tous mouvements anciens", espère-t-il. 

>> RELIRE. Elections nationales 2018: Stéphane Valeri leader de Priorité Monaco