Christophe-André Frassa : sénateur et globe-trotter

Le sénateur LR représentant les Français de l'étranger fait son analyse de la vague En Marche et explique les enjeux des Sénatoriales du 24 septembre prochain

Le sénat se renouvellera pour moitié lors des élections du 24 septembre prochain en France. Parmi les douze sénateurs représentant les Français établis hors de France, Christophe-André Frassa, au Palais du Luxembourg depuis 2008, n’est pas directement concerné par cette échéance puisqu’il a été réélu pour six ans en 2014. Il soutient toutefois les parlementaires sous l’étiquette des Républicains, comme on l’a vu avec la candidate à la députation Laurence Sailliet qui a perdu face à la candidate REM Samantha Cazebonne.

Pour mémoire, 10 des 11 circonscriptions des Français de l’étranger ont été remportées par La République en Marche. Et il conserve intacts ses engagements politiques pour les Français à travers le monde, notamment en matière d’éducation.

Chaque année, il sillonne le monde.Depuis janvier, il s’est rendu dans 27 pays et a parcouru 120.000 kilomètres en avion. En vacances chez lui, l’Enfant du pays explique ses ambitions et ses actions.

Au Sénat, du fait du...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter