Guillaume Rose n'est plus directeur du Tourisme et des Congrès à compter de ce jour. Photo E.D.

Guillaume Rose perd la direction du Tourisme de Monaco en raison de son engagement politique

Il était directeur du Tourisme et des Congrès de Monaco depuis le 15 octobre 2011. Guillaume Rose est aussi officiellement candidat sur la liste "Priorité Monaco" portée par Stéphane Valeri pour les élections nationales de 2018. Le prince Albert II, par une ordonnance souveraine, a estimé que ce n'était pas compatible.

Et de deux. Une semaine après José Badia, Guillaume Rose.

Vendredi 17 novembre, une ordonnance souveraine enlevait son titre honorifique de ministre plénipotentiaire à José Badia, en raison de son engagement politique auprès de Stéphane Valeri.

Vendredi 24 novembre, une autre ordonnance souveraine, publiée au Journal de Monaco, sanctionne un autre membre de la liste Primo! Il s'agit de Guillaume Rose, le directeur du Tourisme et des Congrès de la Principauté.

>>LIRE AUSSI. L'ancien conseiller de gouvernement José Badia, engagé en politique, perd son titre de ministre plénipotentiaire

"muté dans l'intérêt du service"

Le texte de l'ordonnance souveraine est limpide: "M. Guillaume Rose, Directeur du Tourisme et des Congrès, est muté, dans l'intérêt du service, en qualité de Conseiller technique à la Direction des Ressources humaines et de la formation de la Fonction publique."

"Je suis totalement effondré", réagit à vif Guillaume Rose, avant de préparer avec l'équipe de Primo! une réponse plus étayée, attendue dans la soirée.

Guillaume Rose a été nommé à la tête de la DTC le 15 octobre 2011. A l'époque, il était encore conseiller national. Colistier de Jean-François Robillon, il sera battu en 2013.