Aston Martin se lance dans les submersibles

Le fabriquant de submersibles de loisir Triton a profité du Monaco yacht Show pour annoncer ce matin un partenariat avec la marque d'automobiles de luxe Aston Martin, sous le nom de code Projet Neptune.

C'est incontestable, les submersibles de loisir sont des jouets de luxe.

Le plus souvent, ils sont les accessoires d'un superyacht, eux même généralement accessibles aux super-riches (dont le revenu annuel net dépasse les 30 millions de dollars, d'après la compagnie d'assurance Towergate).

Pourtant, si le jouet est efficace, il lui manque un petit quelque chose dans l'esthétique. Il manque LE truc qui dégagerait une impression de luxe.

Pour cela, le leader mondial de ces petites merveilles, le canadien Triton, s'est associé à Aston Martin pour le projet baptisé Neptune.

Vivre l'expérience du luxe britannique, sous l'eau

"Même en essayant, nous ne pourrions pas reproduire tout le savoir faire centenaire d'Aston Martin, et nous serions fou de nous en passer, a expliqué Patrick Lahey, président de Triton. Monter dans une Aston Martin, c'est une expérience sensorielle : pour les yeux, pour l'odorat, et au toucher. C'est véritablement unique."

De son côté, Marek Reichman, vice président d'Aston Martin, s'est dit très enthousiaste : "Nous adorons travailler avec des gens aussi passionnés que nous. Et si nous ne sommes pas experts en sous-marins, nous le sommes en qualité et en artisanat."

Jusqu'à 500 mètres de profondeur

La partie technique du projet Neptune est déjà quasiment aboutie. L'engin sera entièrement électrique et pourra descendre à une profondeur de 300 à 500 mètres.

"La partie esthétique est encore en cours de développement et devrait être arrêtée d'ici la fin du mois d'octobre", confie Marek Reichmann.

Le fruit de leur collaboration n'en est encore qu'aux ébauches, mais il devrait être dévoilé lors du prochain Monaco Yacht Show, en septembre 2018. Juste le temps d'économiser pour se l'offrir : le prix devrait tourner aux alentours des 4 millions de dollars.