Fusils d'assaut et munitions étaient stockés dans l'appartement du gardien. Cyril Dodergny

Une cache d'armes dans

Un fils et son père ont été placés en garde à vue après la découverte, hier, d'un véritable arsenal chez eux. Une enquête a été ouverte afin de déterminer la destination de ces armes de guerre

Il est 6 heures du matin lorsque les gendarmes du PSIG de Menton, équipés de leurs casques et armement lourd, pénètrent dans la résidence « Lou Clapas », à Cap d'Ail. Les militaires progressent en rangs serrés vers leur objectif : bloc B, l'appartement du gardien.

C'est là que les gendarmes vont découvrir un petit arsenal : trois fusils d'assaut type kalachnikov, des lunettes de visée, des munitions en grande quantité et même des gilets pare-balles ainsi que des boucliers d'intervention.

À quoi ou à qui étaient destinées les armes...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter