L'auxiliaire de vie avait acheté la voiture d'un retraité dont elle avait la charge, en émettant des chèques sans provision. Cyril Dodergny

Une auxiliaire de vie convainc son client retraité de lui acheter une voiture et le rembourse avec des chèques en bois à Monaco

Un dossier volumineux, initié par une procédure d'abus de faiblesse, a mis en exergue les manœuvres pernicieuses d'une auxiliaire de vie.

Un dossier volumineux, initié par une procédure d'abus de faiblesse, a mis en exergue les manœuvres pernicieuses d'une auxiliaire de vie. Une quinquagénaire française, résidant à Cap-d'Ail, est venue s'expliquer devant le tribunal correctionnel. Chargée d'assister un retraité en difficulté, elle l'avait convaincu de lui acheter un véhicule, d'une valeur de 7.000 €, afin de faciliter ses déplacements.

En guise de remboursement, cette aide à domicile lui avait fait cinq chèques de 1.000 €...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter