Ce Niçois de 33 ans prétend n'avoir tenu que quelques secondes un fumigène ramassé alors qu'il était déjà allumé. Illustration archives Patrice Lapoirie

Un supporter de l'AS Monaco écope de 500 euros d'amende pour avoir craqué un fumigène

Installé en populaire, le Niçois a prétendu avoir "ramassé" une fusée déjà allumée durant la rencontre Monaco-Saint-Etienne, en mai 2017, et l'avoir tenue en main "entre 5 et 6 secondes"

17 mai 2017. A la mi-temps de Monaco - Saint-Etienne (31e journée de Ligue 1), les policiers remarquent un individu brandissant un fumigène dans la tribune "Pesage"du stade Louis-II, à Monaco.

Interpellé, le Niçois de 33 ans a été convié au tribunal correctionnel de Monaco cette semaine.

10 jours d'emprisonnement 
requis

Absent à la barre, il risquait 10 d'emprisonnement assortis du sursis, selon les réquisitions du procureur. 

Il s'en tire "seulement" avec 500 euros d'amende.

pas inconnu
de la police

Déjà détenteur d'un casier en France et en Grande-Bretagne pour infractions sur les stupéfiants ou état d'ébriété, ce directeur de restaurant avait reconnu avoir "ramassé" la fusée déjà allumée et ne l'avoir gardée en main que "5 à 6 secondes".

Des secondes de trop pour les représentants de la justice monégasque.

Le risque d'un mouvement de foule

 

Le procurer Alexia Brianti estimant que "cette arme de catégorie C est susceptible d’être très dangereuse pour la sécurité publique".

"Pareille fusée peut provoquer des mouvements de foule"; a ajouté le procureur.