Le coupable utilisait le WiFi du propriétaire à son insu. cyril dodergny

Un Italien de Monaco détenait 319 fichiers pédopornographiques: 18 mois de prison ferme!

Le tribunal correctionnel de Monaco a lourdement condamné un Italien de Monaco, qui vivait dans un studio du quartier de l'Annonciade, pour le téléchargement et la détention sur son ordinateur de photos et vidéos mettant en scène des enfants violés. Il utilisait le WiFi du propriétaire de l'appartement, à son insu.

Une succession d’actes sadomasochistes où des enfants sont violés, contraints aux pires sévices. Un cauchemar. C’est ce qu’a trouvé la police dans l’ordinateur d’un individu de 24 ans. Il avait téléchargé tous ces fichiers en "mode fantôme". Cet Italien squattait un studio de la rue Révérend-Père-Louis-Frolla. Avec un anonymat garanti, il utilisait le réseau WiFi du propriétaire et n’apparaissait sous aucune identité ni adresse.

Ni vu ni connu? Heureusement non. Entre le 13 et 14 décembre dernier, dans le cadre d’une opération de surveillance d’un réseau d’échanges, les policiers détectent un...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter