"Vous avez carrément un problème avec l’alcool", a insisté le président. Photo J.-F. Ottonello

Un homme mord un agent de police et fracasse le visage d’un autre à Monaco

"Les coups, quand ils vous arrivent, oh oui, ça fait mal…" La chanson du regretté Johnny Hallyday met en exergue la douleur ressentie par les policiers vendredi dernier. Vers 15 heures, au niveau de la place d’Armes, ils ont su pourtant garder leur sang-froid devant un quadragénaire complètement saoul et incontrôlable. Quand ils interpellent ce Mentonnais, il est presque dans un état de démence dû à l’alcool.

Furibond, pendant son transfert dans les locaux de la Sûreté publique, l’individu ne se limite pas à un flot d’insultes. Il les menace de mort et se débat. Jusqu’à mordre un des agents au bras et lui laisser la marque des dents sur la peau. Quelle mâchoire d’acier pour transférer pareille empreinte sur l’épiderme malgré l’épais blouson d’hiver dont était vêtu le fonctionnaire.

Sonner pendant une quinzaine de secondes!

Judicieusement, les fonctionnaires...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter