« Il s'est laissé emporter par le plaisir », a plaidé la défense. Photo N.-M.

Un dirigeant de Ferrari Australie récidive dans l'ivresse au volant à Monaco

Le dirigeant de Ferrari Australie s'était déplacé à Monaco pour profiter du faste estival monégasque et s'éclater avec son bolide rutilant ! Frime, exultation, frénésie, excès de boissons… ont conduit ce résident de Sydney, menotté, devant le tribunal correctionnel pour avoir dépassé les bornes

La justice lui reproche d'avoir récidivé dans sa conduite en état d'ivresse. D'abord, le 28 juillet dernier, avec un taux de 0,34 mg/l. Puis, deux jours plus tard, avec une alcoolémie bien supérieure : 0,59 mg par litre d'air expiré.

Ce matin-là, dès potron-minet, le conducteur est repéré par les policiers sur le boulevard Princesse-Charlotte. En pleine trajectoire idyllique, il confond artères monégasques et piste du circuit de Formule 1. Quand les...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter